Abbaye Saint-Hilaire, monument historique classé des XIIe et XIIIe siècles, premier bâtiment conventuel carme (XIIIe siècle) du Comtat Venaissin (1274-1791) - Ménerbes - Vaucluse.
 

 

 

  Abbaye Saint-Hilaire

  Événements d'ici et d'ailleurs - 2017  

 

  Rejoignez l'Association des Amis de Saint-Hilaire !   - infos -

   Afficher la page plein écran - infos -   Le raccourci CTRL et F - infos -

 

 

  

  15.07 - 19h00 - S-H

  Fête de Notre-Dame du Mont Carmel

Abbaye Saint-Hilaire, bâtiment conventuel privé et premier établissement élevé par des Carmes aux XIIe et XIIIe siècles dans le Comtat Venaissin (1274-1791), classé monument historique ainsi que ses terrasses et l'ermitage troglodytique (Ve siècle?)  

 

 

  

  15.07 - 17h00 - S-H

  Conférence par Jean-Michel Sanchez

  Art et dévotions dans l'ordre du Carmel

 

Conférence animée par Jean-Michel Sanchez, docteur en histoire de l'art sacré de l’Université d’Aix-Marseille I, musicologue et organiste.

 

Le renouveau du Carmel au XVIe siècle sous l'impulsion de sainte Thérèse d'Avila et de saint Jean de la Croix a parfois fait oublier l'origine même de cet ordre, dont la dévotion à Notre-Dame du Mont-Carmel, laquelle a remis le scapulaire à saint Simon Stock au XIIIe siècle.

 

Le pape Jean XXII complètera cette dévotion au XIVe siècle suite à une révélation concernant le scapulaire et le purgatoire. Mais savons-nous aussi que l'ordre du Carmel est également en grande partie à l'origine du culte à saint Joseph et à l'Enfant-Jésus ce dont l'histoire de l'art se fait largement l'écho? Les carmélites de Provence n'ont-elles pas été parmi les premières santonnières à l'origine de nos crèches d'églises?

 

 

 

  

  Santons et santonniers de Provence

  Naissance et développement d'une dévotion et d'un artisanat

  depuis le XVIIe siècle

 

  Revue Provence historique, article de Régis Bertrand - ici -

 

Le Carmel d’Avignon fondé en 1613, par trois religieuses du couvent de Gênes, accueil en 1616, deux jeunes filles génoises, dont l'aînée, Madeleine de Jésus Marie (1597-1685, serait la première à avoir réalisé dans la tradition génoise, de petites figurines de cire ou de carton, vendues au profit de la communauté.

 

À la Révolution française, le carmel est supprimé, grâce à sœur Thérèse du Saint-Sacrement (Claire Marchant) le carmel d’Avignon renaît en 1817, et la communauté reprend le travail qui avait été le sien dès sa fondation: la confection d'Enfants Jésus et de figurines de cire pour les crèches.

 

Mais ce fut surtout grâce à sœur Marie-Joséphine (Marie-Anne Manifacier), première professe du nouveau couvent, qui avait appris de sa tante avignonnaise, Mademoiselle Escudier, les bases du métier de "cirière", et qui reçut en héritage, en 1811, son atelier: moules, instruments et matières premières.

 

Si un livre de comptes ouvert en 1865 permet de constater que, déjà à cette époque, l’expédition d’Enfants Jésus se faisait dans toute la France, à l’étranger et dans les pays de mission, cet artisanat a cessé en 2014 avec la fermeture de l'atelier. Mais ce fut surtout grâce à sœur Marie-Joséphine (Marie-Anne Manifacier), première professe du nouveau couvent, qui avait appris de sa tante avignonnaise, Mademoiselle Escudier, les bases du métier de "cirière", et qui reçut en héritage, en 1811, son atelier: moules, instruments et matières premières.

 

 

 

  

  08.07 au 08.10 - L'Isle-sur-la-Sorgue

  Exposition Parvine Curie

  Sculptures et thangkas

  Vernissage : vendredi 7 juillet, 18h30, en présence de l'artiste

 

Exposition Sculptures et thangkas, sélection d'œuvres de Parvine Curie, centre d'art Campredon, L'Isle-sur-la-Sorgue, du 08.07 au 08.10.2017   Envol III, maquette en plâtre, Parvine Curie, 2002

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

"Les plus évidents des dons de Parvine Curie sont le sens inné de la grandeur, la force dans le dépouillement, la sobriété dans la plénitude des masses, la densité des volumes, les rudes articulations des formes, ces structures âpres, raides, abruptes, et cette poigne quasi virile qui surprend chez une aussi jeune femme. Qu'elle travaille le bois, le bronze, l'aluminium, le ciment graphité, elle paraît toujours à l'aise dans sa recherche de l'expression monumentale et architecturale." Franck Edgar

 

Le Centre d'Art Campredon consacre une exposition monographique à Parvine Curie, sculptrice franco-iranienne au parcours singulier qui fait partie des rares femmes à s'être imposées dans le monde de la sculpture contemporaine. L'exposition "Sculptures et Thangkas" couvre une grande partie de son œuvre, de 1967 à aujourd'hui. Elle en révèle la cohérence en présentant plus de quatre-vingts sculptures, tentures, dessins, gaufrages et collages. [...]

 

Des résonances palpables avec les architectures conçues par l'homme ou formées par la nature sont présentes dans son œuvre. Sculptures et tentures se réfèrent au monde tangible et portent des titres qui opèrent comme des réminiscences de la réalité dans laquelle elles prennent corps: Mère-Santa Maria del Mar, Personnage Burkha, Beffroi, Torcello...

 

De la persistance de la vision intérieure de l'artiste et de sa confrontation avec la matière naissent des mères-demeures, des portes, des escaliers, des personnages, des labyrinthes, des envols. Schèmes chargés d'une fonction symbolique, ils évoquent l'abri intérieur, le refuge, le passage d'un monde à un autre, l'arrachement, le "désir d'échapper". (...)

 

Les Thangkas1 de Parvine Curie, inspirés des bannières cérémonielles du Népal et du Tibet2, prolongent son dessein sculptural. À la fois objets et images, ils sont constitués d'aplats de tissus de différentes factures qui composent par leur superposition le tableau final, au moyen d'une perspective "aérée". La fragilité et la transparence du tissu, en opposition à l'opacité et à la solidité de la masse sculptée, offrent à l'artiste une importante alternative expressive.

 

1 En 2009, ils seront ajoutés par l'UNESCO à la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité, les qualifiant de "partie intégrante de la vie artistique des populations" du plateau tibétain. "Le Bouddha Akshobhya Dhyani", thangka tibetain, fin du XIIIe siècle, Honolulu Museum of Art - ici -

 

2 Artiste tibétain au monastère Golden Temple de Bylakuppe - ici -

 

L'absence d'une progression linéaire ainsi que la constance des thèmes et des formes qui s'entrecroisent et s'élaborent tout au long de ces cinquante années de travail justifient le choix d'une présentation qui n'est ni véritablement chronologique, ni strictement thématique, en accord avec les possibilités offertes par la somptueuse architecture de l'hôtel Donadéï de Campredon.

 

Plusieurs pièces ici réunies, tels Personnage aux Ailes Repliées ou Temple oublié sont présentées pour la première fois au public. La force et le sentiment du sacré se révèlent lors de cette exposition qui invite à la contemplation d'un monde énigmatique.

 

Vassiliki Petropoulou

Commissaire de l'exposition

 

Parvine Curie par Scarlett Reliquet, Somogy éditions d'Art, 2010

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Parvine Curie, femme du sculpteur François Stahly, est une artiste sculpteur franco-iranienne née en France en 1936. Autodidacte, elle travaille dans un style non-figuratif et ne s’est jamais soumise aux modes.

 

Elle effectue depuis sa prime jeunesse de nombreux voyages, notamment en Espagne, pays dans lequel elle ouvre un atelier en 1960 et où son travail fait l’objet d’importantes expositions (Institut français de Barcelone et rétrospective au monastère de Pedralbes, entre autres).

 

Son art "d’inspiration intemporelle, comme celui des grands maîtres du siècle, participe d’une visée eschatologique (…). Elle se ressource auprès de civilisations disparues, à l’époque où mégalithes, apadânas perses, ziggourats babyloniennes, pyramides d’Égypte et du Mexique ou cathédrales du Moyen Âge sacralisaient le monde" relate Greta Stœh in "Parvine Curie, Sa renommée", qui lui vaut de nombreuses commandes officielles et privées et aussi d’exposer ses œuvres dans les capitales européennes les plus en vue: Milan, Düsseldorf, Luxembourg, Fondation Arp.

 

Auteur : Scarlett Reliquet

Éditeur : Somogy éditions d'Art

Date de parution : 2010

Langue : français

EAN : 9782757200438

Format : 24,6 cm x 28 cm, 192 pages, broché avec rabats

Illustrations : 188

Prix : 15 € (2017)

 

Exposition Sculptures et thangkas, sélection d'œuvres de Parvine Curie, centre d'art Campredon, L'Isle-sur-la-Sorgue, du 08.07 au 08.10.2017   Exposition Sculptures et thangkas, sélection d'œuvres de Parvine Curie, centre d'art Campredon, L'Isle-sur-la-Sorgue, du 08.07 au 08.10.2017  Exposition Sculptures et thangkas, sélection d'œuvres de Parvine Curie, centre d'art Campredon, L'Isle-sur-la-Sorgue, du 08.07 au 08.10.2017

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

Exposition Sculptures et thangkas, sélection d'œuvres de Parvine Curie, centre d'art Campredon, L'Isle-sur-la-Sorgue, du 08.07 au 08.10.2017

 

CAMPREDON centre d'art

20, rue du Docteur Tallet

L'Isle-sur-la-Sorgue

Tél. : 04 90 38 17 41

Ouverture : mardi au dimanche

Horaires : 10h00/13h00 - 14h30/18h30

 

  Site de Parvine Curie - ici -

Exposition Sculptures et thangkas, sélection d'œuvres de Parvine Curie, centre d'art Campredon, L'Isle-sur-la-Sorgue, du 08.07 au 08.10.2017

 

 

  

  23.06 - 18h00 - Apt

  Conférence-débat - Salle de l'Office de Tourisme

  Colonia Apta julia Vulgentium, nouvelles données et découvertes

 

Conférence-débat proposée par l’Association ARCHIPAL et animée par Patrick De Michèle, archéologue, docteur de l'Université Aix-Marseille I.

 

Patrick de Michèle : "On savait qu'Apta Julia avait été fondée vers 45-30 av. J.-C. par Jules César sur la via Domitia. On connaissait ses murs, ses vestiges... Mais pas son plan exact. Or, il y a quelques années, la municipalité a décidé de faire visiter les sous-sols de la ville, de valoriser ses superbes fondations.

 

Il a donc fallu trouver une cohérence, que nos fouilles n'ont pas tardé à révéler, puisque Apt est fondée littéralement sur la cité antique. Comme au premier étage de celle-ci..."

 

 

 

 

Entrée libre.

Adresse : 20, avenue Philippe de Girard

 

 

  ARCHIPAL - ici -

 

 

 

  

  Le centre monumental de la ville d'Apt

  à l'époque gallo-romaine

  Thèse soutenue par Patrick De Michèle (2012)

Le centre monumental de la ville d'Apt à l'époque gallo-romaine - Thèse soutenue par Patrick De Michèle (2012)

 

Cette thèse présente les résultats des recherches réalisées sur l'architecture du centre monumental municipal et religieux de la cité antique d'Apta Iulia (Apt). Colonie latine créée vraisemblablement sous l'impulsion de Jules César et finalisée par Octave-Auguste durant le Ier siècle avant. J.- C., ses vestiges sont disséminés à l'intérieur des caves du centre ancien de la ville d'Apt.

 

Nous nous sommes attachés à en définir la chronologie couvrant les périodes correspondant à sa mise en œuvre jusqu'à son devenir à l'intérieur des constructions modernes du centre ville. Les principaux édifices étudiés sont: le théâtre antique, sa porticus post scaenam, la possible présence d'une basilica et les principales composantes de son forum (temple et curie).

 

Les résultats sont présentés sous forme de plans de l'ensemble des structures découvertes et par une importante collection de clichés photographiques des principaux édifices de cette panoplie monumentale urbaine gallo romaine.

 

 

  Accédez en ligne à la thèse - ici -

 

 

Sur la trace du théâtre antique d'Apt - Promenade... pour voir ce qui aurait pu subsister, par Xavier Boutin, architecte

Pour ouvrir le document, cliquez - ici -

 

 

 

  

  21.06 - Ensemble vocal Babayaga

  17h00 - Chapelle de l'abbaye Saint-Hilaire

 

Répétition publique de l'Ensemble vocal Babayaga à l'abbaye Saint-Hilaire, le 21 juin 2017

Abbaye Saint-Hilaire, pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

 

 

  

  19.06 au 01.09 - Cavaillon

  Exposition : La carde et le melon

  Nourritures des siècles passés dans les archives des XVIe et XVIIIe

  de la ville

La carde et le melon, nourritures des siècles passés dans les archives des XVIe et XVIIIe siècles de la ville de Cavaillon, exposition du 19 juin au 1er septembre 2017

 

Tél. : 04 90 71 94 38

Si rendre avec Google Maps : - ici -

 

La carde, connue sous également sous le nomn vernaculaires de cardon, ce légume est consommé pour son pétiole (carde). Cynara cardunculus est un complexe d'espèces de plantes herbacées bisannuelles, de la famille des Astéracées, comprenant l'artichaut et le cardon cultivé ou sauvage, originaires du bassin méditerranéen et qui ne doivent pas être confondu avec la blette, côte de bette, poirée ou bette à carde, de la famille des Chenopodiaceae.

 

Au XVIe siècle, le cardon et l'artichaut sont considérés comme des fruits ou des entremets, et Rabelais les place dans le festin des Gastrolâtres entre les pêches et les gâteaux: "Pêches de corbeille, artichauts, gâteaux feuilletés, cardes, sornettes, beignets".

 

  Au fil des siècles : légumes méprisés, légumes anoblis - ici -

Histoires de légumes - Des origines à l'orée du XXIe siècle, Michel Pitrat et Claude Foury, Editions Quae, 2015

Voici un livre où l'on apprendra que la carotte n'est orange que depuis le XVIIe siècle... grâce aux Hollandais, le haricot est nanifié au siècle suivant, de même que le radis pour qu'il puisse pousser sous des châssis... comme aujourd'hui.

 

Pour cette aventure potagère, les auteurs proposent des éléments de botanique, de génétique, de géographie et de linguistique, l'histoire commençant avec l'origine des plantes légumières.

 

C'est un livre qui permet de comprendre comment une trentaine d'espèces ont évolué pour donner la diversité des plantes cultivées par les agriculteurs et par les jardiniers.

 

Le lecteur cheminera entre les légumes racines (comme le panais ou la carotte), les tubercules (la pomme de terre), les bulbes (l'ail), puis les légumes tiges (l'asperge), inflorescences (l'artichaut), feuilles (les chicorées); arrivent ensuite les légumes fruits charnus (tomate, melon) et enfin les gousses (pois, haricots). Des schémas et des illustrations apportent de la richesse au fil du texte, et des index permettent d'y naviguer plus facilement.

 

L'ouvrage, très documenté, intéresse en premier chef un public d'enseignants et d'étudiants en botanique, en histoire ou en alimentation. Plus largement, il délivre de précieuses informations à tous les passionnés de jardins potagers.

 

Michel Pitrat, directeur de recherches à l'Inra-Avignon, est spécialiste depuis 1972 de la génétique des résistances des plantes légumières à leurs ennemis.

 

Claude Foury, a travaillé dans plusieurs instituts de recherche tropicaux et à l'Inra, avant de devenir professeur de productions légumières à l'École nationale supérieure d'horticulture de Versailles.

 

Auteurs : Michel Pitrat et Claude Foury

Éditeur : Éditions Quae

Date de parution : 2003

Date de réédition : 2015

Langue : français

ISBN : 978-2-7592-2355-8

Format : 17 cm x 24 cm, 428 pages, broché

Prix : 29 € (2017)

Aperçu Google : - ici -

 

 

 

  

  16/17/18.06 - Un week-end dédié à l'archéologie !

  8e édition des Journées nationales de l'archéologie

8e édition des Journées nationales de l'archéologie les 16,17 et 18 juin 2017  

 

8e édition des Journées nationales de l'archéologie les 16,17 et 18 juin 2017

Pour visionner la bande-annonce, cliquez - ici -

 

 

  Localisation des manifestations vauclusiennes - ici -

 

 

  Manifestation à Apt

 

Musée d’archéologie, 27, rue de l’Amphithéâtre. Entrée libre. Entre 14h00 et 17h00, suivez la guide… Une visite qui commence par une descente dans les sous-sols du musée d’archéologie, pour découvrir, en vidéo, l’histoire du théâtre antique d’Apta Julia. Elle se poursuit avec "Giuletta" (Giulia Ronchi) une guide conteuse et comédienne, qui ne manque pas de talents pour vous faire découvrir l’archéologie sous un autre angle.

Giulia Ronchi, conteuse et comédienne

 

 

  

  Service d'Archéologie du Département

 

Berceau des sociétés préhistoriques, terre d'échanges entre Celtes et Grecs, le Vaucluse compte six villes romaines, ainsi que de nombreux monuments médiévaux exceptionnellement bien conservés.

 

Créé en 1982, le service départemental d'Archéologie agréé par l'État depuis 2006, occupe au 4, rue Saint-Charles à Avignon, les bâtiments de l'ancien séminaire Saint-Charles, édifiés dans la première moitié du 18e siècle par le célèbre architecte avignonnais Jean-Baptiste Franque (1683-1758).

 

  L'archéologie et sa réglementation - ici -

 

L’Espace départemental de documentation installé au 35, rue d’Annanelle à Avignon, dans un lieu patrimonial entièrement restauré, vous propose, sur plus de 320 m², environ 1 000 ouvrages et revues "grand public" centrés sur: la préhistoire, l’histoire romaine, l’histoire médiévale et l’histoire de l’art.

 

 

 

  

  "Les statues de Chatsworth" d'Apt

Statue de femme assise et jeune fille debout, découverte à Apt (1720/1721), conservée au château de Chatsworth House, Angleterre

 

Découvertes à Apt en 1720/1721, il s'agit de deux superbes statues en marbre de l'époque du Haut-Empire romain, représentant: l'une un homme debout, le corps à moitié vêtu, l'autre un groupe d'une mère et sa fille (ou de sa servante). Après avoir été expédiées à Paris (par qui, pour qui?), elles seront acquises en 1822, par le 6e duc William Spencer Cavendish (1790-1858), et conservées au château familiale de Chatsworth House, dans le comté de Derbyshire (infos).

 

  Article dans Vivre avec les Dieux, pages 76/77/78 - ici -

 

 

 

  

  02/03/04.06 - Rendez-vous aux jardins !

  15e édition

Rendez-vous aux jardins - 3,4 et 5 juin 2017

  Manifestations en région Provence-Alpes-Côte d'Azur - ici -

 

Abbaye Saint-Hilaire, Grande terrase supérieure

Abbaye Saint-Hilaire, pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Abbaye Saint-Hilaire, Grande terrase supérieure

Abbaye Saint-Hilaire, pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

En Vaucluse des parcs et jardins sur les chemins de vos vacances

  En Vaucluse des parcs et jardins sur les chemins de vos vacances - ici -

 

 

 

  

  19.05 - L'Affaire d'Avignon

  ou la création du département de Vaucluse

L'annexion à la france de l'Etat pontifical du Comtat Venaissin et d'Avignon (14/09/1791) et la création du département de Vaucluse (25/06/1793)

  Pour ouvrir le dossier, cliquez - ici -

 

 

 

  

  21.05 - Entretien avec Frans van Veen

  Du pastel à l'Art urbain

  Atelier: Haagweg 385 NL-4813 XC, Breda

 

Frans van Veen, du pastel à l'Art urbain - 2017

Pour ouvrir la vidéo, cliquez - ici -

Frans van Veen, du pastel à l'Art urbain - 2017   Frans van Veen, du pastel à l'Art urbain - 2017

 

  Frans van Veen à l'abbaye Saint-Hilaire - ici -

 

 

 

  

  20.05 - Vaucluse

  13e édition de la Nuit européenne des Musées

Nuit Européenne des Musées - Samedi 20 mai 2017

 

  Tous les événements - ici -

 

  Les événements à Avignon - ici -

 

  Les musées vauclusiens - ici -

 

 

 

  

  "Paysage cavaillonnais"
  "Le vieux puits" Léon Colombier, Musée Jouve, Cavaillon

Le vieux puits, huile sur carton 33 cm x 39 cm, œuvre de Léon Colombier (1869-1960)

 

À partir d'une œuvre peinte de Léon Colombier, les élèves du collège privé Saint Charles de Cavaillon, ont choisi de réaliser une maquette de grande dimension représentant plusieurs constructions remarquables de Cavaillon. Les sites patrimoniaux retenus seront photographiés, les clichés seront retravaillés sur ordinateur, ils seront assemblés, collés et peint sur une structure en carton.

 

  Suite du texte - ici -

 

 

 

  

  19.05 - Une photo en partage de Pierre Quertinmont

  Artiste numérique - 7070 Thieu, Belgique

Reflets d'une passerelle (2017), photographie de Pierre Quertinmont, artiste numérique

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

 

  Site de Pierre - ici -

 

  Pierre à l'abbaye - ici -

 

 

 

  

  06.05 -  Ensemble vocal et instrumental Gaudete

  20h30 - Église paroissiale de Puyricard (BDR)

 

6 mai 2017, concert par l'ensemble vocal et instrumental Gaudete - Église paroissiale de Puyricard (BDR)

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

À ceux qui s'étonneront de voir naître des œuvres dédiées à la Vierge sous la plume du Cantor de Saint-Thomas de Leipzig, il faut se rappeler qu'au début du XVIIIe siècle, la liturgie protestante était encore toute proche de la liturgie catholique et que l'auteur n'était sans doute pas opposé au culte de la Vierge. Déjà une cantate pour l'Annonciation, une autre pour la Visitation, tentaient de nous en donner la preuve.

 

 

 

  

  27.04 - SH - Remise du prix :
  Émile Garcin et Vieilles maisons françaises PACA

 

La Provence, 04 mai 2017 - L'abbaye Saint-Hilaire soutenue par des mécènes

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Remise du prix Émile Garcin et Vieilles maisons françaises PACA, 27 04 2017

 

Remise du prix Émile Garcin et Vieilles maisons françaises PACA, 27 04 2017

De gauche à droite : Gérard Vendrolini, Président de l'association des Amis de Saint-Hilaire, Stanislas Bride, Anne Bride, cogérante de la SCI Saint-Hilaire et Marie-Ange Rater, déléguée régionnale PACA des Vieilles maisons françaises (VMF).

 

 

 

  

  12.04 - Joyeuses fêtes de Pâques !

Année de grâce pour le 125e anniversaire du Monastère Notre-Dame du Mont Carmel 1892-2017, Haïfa  

  Texte de la communauté des sœurs 

 

2017, année de grâce pour le 125e anniversaire du monastère Notre‐Dame du Mont Carmel (1892 – 2017) d'Haïfa, Israël.

 

Nous désirons vous partager notre joie et notre reconnaissance au Père du Ciel, pour cette année de grâce dans laquelle nous faisons spécialement mémoire de la fondation de notre monastère.

 

Nous remercions pour l’œuvre que le Seigneur a accompli à travers nos premières sœurs qui, suivant la voix de l’Esprit, sont venues pour fonder le monastère du Mont Carmel. C’était le 1er Janvier 1892, jour béni dans lequel 8 carmélites venues de France et guides par mère Marie du Sacré Cœur (Marie de Causans, 1846‐1894), ont inauguré la vie de ce colombier de la Vierge.

 

Le père Félix de Jésus, vicaire du Mont Carmel, présida la célébration de la première Messe, dans la chapelle encore inachevée du nouveau bâtiment à Zaourah, dans le quartier Beit Galim de la ville de Haïfa.

 

Actuellement ce bâtiment est partie de l’Hôpital Rambam. Le monastère actuel est placé sur la sainte montagne, à quatre kilomètres du Wadi‐ain‐es‐Siah, lieu de naissance de notre Ordre vers la fin du XIIe siècle.

 

Suite du texte ici

 

Monastery Notre-Dame du Mont Carmel

מנזר נוטרה דאם בהר הכרמל, חיפה

Rehov Tchernikowski, 2 - P.O.B. 9090

Tél. 972 4 833784 – Fax 972 4 8333138

31090 Haïfa – Israël

 

 

 

  

  12.04 -  Ensemble vocal Gaudete et les prêtres de

  la cathédrale d'Aix-en-Provence

  20h00 - Église paroissiale de Châteauneuf-le-Rouge (BDR)

 

12 avril 2017, concert par l'ensemble vocal Gaudete et les prêtres de la cathédrale d'Aix-en-Provence - Église paroissiale de Châteauneuf-le-Rouge (BDR)

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Chers amis,

 

L'ensemble Gaudete et les prêtres de la cathédrale d'Aix-en-Provence chanteront la Passion selon Saint Jean d'André Gouzes.

 

 

 

 

Une œuvre très forte que nous avons interprétée à plusieurs reprises, mais que nous reprenons avec toujours autant d'intensité.

 

En espérant vous y retrouver.

 

Bien amicalement. Pierre

Liturgie chorale du peuple de Dieu: Office de la Croix - Père André Gouzes, compositeur - Chœur liturgique de l'Abbaye de Sylvanès, 1er avril 2013  

Ce disque présente l'intégralité de l'office de la Croix et de la Passion, célébré à l'Abbaye de Sylvanès de vendredi Saint en fin d'après-midi: récit chanté de la Passion, Présanctifiés, chants au reposoir.

 

1  En ce jour est crucifié le créateur du monde

2  Passion selon Saint Jean

3  Voici l'arbre de la Croix

4  Seigneur, nous nous prosternons devant Ta Croix

5  Voici que les étendards

6  Hagios o theos (Impropères)

7  Ta Croix est notre gloire

8  Dans Ton royaume, souviens-Toi de nous

9  Elle est debout près de la Croix

 

La Liturgie chorale du peuple de Dieu est un Corpus liturgique de plus de 3000 pages, composé par le père dominicain André Gouzes sur des textes et des traductions des frères Daniel Bourgeois et Jean-Philippe Revel. Véritable "mémoire" de la liturgie, cette oeuvre, créée dans l’esprit de Vatican II, s’inspire des grandes traditions liturgiques d’Occident et d’Orient.

 

  Abbaye de Sylvanes - ici -

 

 

 

  

  03-15.04 - 09h30/12h00-14h00/17h00 - Malaucène

  Exposition à l'Hôtel de ville

  Pépites & petits bonheurs des Archives municipales

Pépites & petits bonheurs des Archives municipales - Hôtel de ville de Malaucène, 3-15/04/2017  

Proposée par l’association "Au fil du Groseau", présidée par Jacques Galas, initiateur de l’exposition, en partenariat avec la Cove et la Mairie de Malaucène. Elle présentera quelques pépites et notamment uen "Reconnaissance des directes féodales possédées à Malaucène par Bertrand de Rémusat"1, manuscrit sur parchemin de 14 mètres de long, commencé en 1328, et achevé en décembre 1333!

 

1 Titre proche de celui des archivistes.

Reconnaissance des directes féodales possédées à Malaucène par Bertrand de Rémusat, 1328-1333, Archives municipales de Malaucène

 

Reconnaissance des directes féodales possédées à Malaucène par Bertrand de Rémusat, 1328-1333, Archives municipales de Malaucène

©RRosenau - Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Reconnaissance des directes féodales possédées à Malaucène par Bertrand de Rémusat, 1328-1333, Archives municipales de Malaucène

©RRosenau - Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Ce manuscrit sur parchemin de 14 mètres de long est exceptionnel. Il s'agit d'un acte par lequel Bertrand de Rémusat reconnaît être vassal direct du Pape et de l'église romaine, et fournit la liste de tous les emphytéotes qui possèdent un bien à Malaucène relevant de sa seigneurie directe.

 

Le manuscrit est une longue liste d'extraits d'actes de reconnaissance, dont le premier remonte à 1328, contenant un résumé (emphytéote, nature du bien, localisation géographique, confronts, valeur du cens, date et mode de paiement, témoins à l'acte) de toutes les reconnaissances faites à Bertrand de Rémusat.

 

Marc Legros, président du Groupe archéologique de Carpentras et sa région, et Jacques Galas, ont tenté de décrypter l’en-tête du manuscrit dont la partie supérieure gauche a été déchirée, soit mangée par les rats, soit pour voler un dessin d’en-tête.

 

Ce document a été terminé en décembre 1333 (mais commencé en 1328) par Rostaing Constant, l’un des trois ou quatre notaires de Malaucène. Dès le début, Bertrand de Rémusat rend hommage au pape dont il est le vassal. Un damoiseau, prénommé Aymeri (son nom figure dans la partie manquante) est très probablement le représentant du Pape. Ce pourrait être Aymeric de Caiarco, viguier de Malaucène de 1319 à 1335. Le nom du père de Bertrand était cité, mais un trou empêche de le lire. Il est possible que cet acte soit l'investiture de Bertrand, suite au décès de son père.

 

Ensuite, le premier acte cité fait mention d’une maison appartenant au révérendissime Arnaud de Pellegrue, cardinal, qui est probablement un neveu de Clément V. Ce dernier paie un cens à Bertrand de Rémusat pour cette maison. Arnaud de Pellegrue n’est pas présent lors de la rédaction, il est représenté par un procurator, Pelegrinus Nicolai de Malaucène. Bertrand de Rémusat est lui représenté par Hodon de Spina (de l’Espine, famille célèbre qui posséda jusqu’à la Révolution l’Hôtel de l’Espine, dénommé aujourd’hui Saint-Michel et appartenant à l’association paroissiale. L’actuel restaurant La Chevalerie, probablement un peu plus récent, faisait aussi partie de cet ensemble. Une tradition locale en fait le corps de garde des de l’Espine.) Hodon de Spina était en 1333, l’administrateur des biens que possédait Bertrand de Rémusat à Malaucène.

 

Mais le manuscrit en dit plus long. Il situe la maison, entre la maison de Bertrand de Rémusat (le château de Crémessières), le cimetière de Sancti Raphaelis (le quartier est plus souvent appelé Puy Raphaël) et la rue publique. Cette rue publique est l’actuel chemin qui allait du bourg de Malaucène au col de Ronin qui plongeait ensuite dans le Plan de Laval pour remonter vers l’oppidum de Clairier, passer aux Escours de Bouchier et se diriger vers Suzette, et l’oppidum de Beaumes. Ce chemin existait dès la protohistoire, peut-être même bien avant (voir l’Histoire des chemins de Malaucène de Rémy Blanc).

 

Quand on a lu ceci, on situe parfaitement l’emplacement de la maison, un emplacement qui conserve aujourd’hui encore de nombreuses traces de son occupation au Moyen-Âge…

 

La traduction complète de ce document et son exploitation éclairera très certainement l’histoire du village à cette époque-là (entre le décès de Clément V -1314- et la Grande Peste – 1348).

 

 

  Persée : Le cadastre, le pouvoir et la terre, par Monique Zerner - ici -

 

 

 

  

  30.03 - Nardié : Réouverture de BalbuCam !

  Un couple de Balbuzards pêcheurs sur son aire de reproduction

2017, nouvelle saison pour BalbuCam : En direct : un couple de Balbuzards pêcheurs sur son aire de reproduction sur la commune de Nardié, Loiret  

Le balbuzard pêcheur est un oiseau migrateur en provenance d’Afrique. À la période de reproduction, chaque année, il s'arrête de façon immuable en forêt d'Orléans (Loiret).

 

L'espèce, qui avait disparu de la région Centre-Val de Loire, a fait sa réapparition dans les années 80. On compte aujourd’hui une vingtaine de couples de balbuzards installés le long de la Loire où le rapace pêcheur peut facilement trouver sa nourriture.

 

  Site BalbuCam - ici -

 

 

 

  

  11/12.03 - Coustellet : 4e Salon de l'auto du Luberon

  Organisé par le Lions Club Luberon Maubec

2017, Salon de l'auto du Luberon organisé par le Lions Club Luberon Maubec  

Venez nombreux, découvrir les nouvelles voitures de 30 concessionnaires, ainsi que les camping-cars, redécouvrir des voitures anciennes, visiter l'exposition sur l'évolution de la voiture,

2017, Salon de l'auto du Luberon organisé par le Lions Club Luberon Maubec

Le Bus de la vue des Lions Clubs du Sud-est sera présent sur le site. Des ophtalmos seront à votre disposition avec du matériel très performant pour détecter vos carences oculaires et répondre à vos questions.

 

 

 

  

  11.03 - Ménerbes : 12e édition de la Nuit de la chouette

  Partenaires : Conseil Département du Vaucluse / PNR du Luberon

 

2017, 12e édition de la Nuit de la chouette

Chouette effraie - ici -

 

 

 

 

  13h30/19h00 : Exposition "Plumes de nuit". Le Groupe Local Luberon
     Mont de Vaucluse, renforcé d'un animateur naturaliste de la LPO PACA
     vous propose une demi journée sur la thématique des rapaces
     nocturnes. Venez découvrir l'exposition "Plumes de Nuit", qui présentes
     les différentes espèces de rapaces nocturnes présentes dans la région
     PACA. D'autres activité sont proposées sur site.

 

  Flickr : Diaporama de rapaces de nuit - ici -

 

   13h30/19h00 : projection du film "Les ailes de la nuit".

   18h30/20h00 : Venez assister au relâcher d'un rapace nocturne soigné
      au CRSFS (sous condition de météo favorable et de bonne condition
      physique de l'oiseau), suivi d'une balade pour aller observer et écouter
      les rapaces nocturnes. Prévoir lampe, bonnes chaussures et des
      vêtements contre le froid car les soirées sont parfois encore assez
      fraîches en mars...

2017, Ménerbes, 12e édition de la Nuit de la chouette

2017 : présentation des activités de la LPO PACA par Jean-Luc Robinet

 

2017, Ménerbes, 12e édition de la Nuit de la chouette, relaché d'une chouette hulotte

Chouette hulotte relâchée lors de la manifestation, pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Domaine Laurent Therond - Chemin San Peyre

84560 Ménerbes

Google Maps - ici -

Tél. : 04 90 76 75 44

 

Si vous avez recueilli un oiseau blessé dans la région, évitez de donner les soins vous-même car vous pouvez aggraver les blessures, mais contactez le Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage de Buoux. Géré par la LPO, leurs responsables sont titulaires d’un certificat de capacité.

Tél. : 04 90 74 52 44

Chevêche par Louis_Albesia, Esmans, 2017

  Les activités prévues dans le Vaucluse - ici -

   Bibliothèque de Vaugine : - ici -

 

  Site de la LPO - ici -

 

  Site de la LPO Vaucluse - ici -

 

  Site du Groupe local Luberon Monts de Vaucluse - ici -

 

  Secourir un oiseau en détresse - ici -

 

  Webcam en direct du nid d'un couple de Balbuzard - ici -

 

 

 

  

  27.02 - J'ai vu une fleur sauvage - L'Herbier de Malicorne

  Hubert Reeves

 

 


 

 

"Le but de ces pages est de faire connaître un des domaines les plus admirables de la nature : celui des fleurs sauvages dans nos campagnes. Des splendeurs à portée de chacun, mais que l’on peut piétiner toute sa vie sans jamais se pencher pour les admirer. On passe ainsi à côté de joies, à coup sûr renouvelables chaque année. Ce plaisir intense exige un apprentissage : savoir reconnaître ces fleurs demande un peu de patience mais se révèle gratifiant au possible, tant est grande la diversité des fleurs sauvages et leurs variations selon les moments de leur vie – et de la nôtre. Pour faciliter cette initiation, j’ai souhaité livrer mon rapport personnel à chacune de ces fleurs." H. R.

 

Chaque fleur est illustrée par de superbes photos couleur de Patricia Aubertin, prises dans la campagne de Malicorne.

 

Sur le site compagnon www.herbier-hubert-reeves.fr, retrouvez en complément plus de 600 photos originales, à toutes les saisons et sous tous les angles.

 

  Site compagnon www.herbier-hubert-reeves.fr - ici -

 

 

 

  

  26.02 - Fragmenta Selecta, antiquarian booksellers

  Don à la bibliothèque de Saint-Hilaire d'un ouvrage sur le Vaucluse

Vaucluse Histoire locale, Imprimerie Rullière Frères, Avignon, 1944, page 534, fig. 367 : façade ouest de l'abbaye Saint-Hilaire

 

Fragmenta Selecta specializes in antiquarian books on Classical Antiquity, Medieval Latin, Neo-Latin and the Classical Heritage.

 

Dans cet Essai d'histoire locale par MM. :

 

   Chanoine Joseph Sautel, Correspondant de l'Institut, Docteur ès-lettres;

   Sylvain Gagnière, Correspondant du Ministère de l'Éducation nationale;

   Joseph Girard, Conservateur du musée Calvet et de la Bibliothèque
      d'Avignon;

   Hyacinthe Chobaut, Archiviste du département de Vaucluse;

   Imprimerie Rullière Frères, Avignon, 1944;

 

figurent 2 reproductions exceptionnelles de photographies de l'abbaye Saint-Hilaire, sachant qu'à ce jour, il n'existait aucun cliché de l'abbaye entre celui réalisé en 1928 par le Chanoine Joseph Sautel et 1961:

 

   page 534, fig. 367 : façade ouest de l'abbaye;

   page 307, fig. 240 : mur du chevet de l'abbaye.

 

Vaucluse Histoire locale, Imprimerie Rullière Frères, Avignon, 1944, page 534, fig. 367 : façade ouest de l'abbaye Saint-Hilaire

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

Vaucluse Histoire locale, Imprimerie Rullière Frères, Avignon, 1944, page 307, fig. 240 : mur du chevet de l'abbaye Saint-Hilaire

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

 

  Chanoine Joseph Sautel - ici -

 

Titre : Vaucluse Histoire locale

Auteurs : Chanoine Joseph Sautel, Joseph Girard, Sylvain Gagnière, Hyacinthe Chobaut

Éditeur : Imprimerie Rullière Frères, Avignon

Date d'édition : 1944

Format : 159 x 219 mm, 637 pages, In-8 broché, couverture souple illustrée

 

Imprimerie Rullière Frère, Avignon   Antiquariaat Fragmenta Selecta, KNSM-laan 412 - 1019 LN Amsterdam, The Netherlands

 

Antiquariaat Fragmenta Selecta

KNSM-laan 412

1019 LN Amsterdam

The Netherlands

Tél. : +31 20 4185565

Courriel : mail@fragmentaselecta.nl

 

Antiquariaat Fragmenta Selecta, KNSM-laan 412 - 1019 LN Amsterdam, The Netherlands

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

Cartes anciennes d'Amsterdam, cliquez - ici -

 

  Antiquariaat Fragmenta Selecta - ici -

 

 

 

  

  11.02 - 14h30 - L'Isle-sur-la-Sorgue

  Conférence-projection - Espace de création Artistique

  L'application pont d'Avignon 3D

 

Conférence-projection : Le pont d'Avignon, une reconstitution historique exceptionnelle - Espace de création Artistique de l'Isle-sur-la-Sorgue, 11/02/2017   Conférence-projection : Le pont d'Avignon, une reconstitution historique exceptionnelle - Espace de création Artistique de l'Isle-sur-la-Sorgue, 11/02/2017

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

 

 

  

  Reconstitution en 3D

 

L’idée de la restitution numérique du pont d’Avignon dans son paysage fluvial est née il y a 8 ans dans le cadre de la "Chartreuse numérique" et de ses expériences de réalité augmentée.

 

La reconstitution en 3D de l’ouvrage d’art couvrant une zone d’environ 25 km2, permet de reconstruire virtuellement les 18 arches manquantes franchissant un paysage fluvial disparu, les ouvrages de défense sur les deux rives, et comporte une dimension géo-historique majeure.

 

Cette reconstitution a réunit au sein du programme PAVAGE, des géomorphologues, des archéologues, des médiévistes et des architectes spécialistes de la simulation numérique.

 

Le programme PAVAGE sous la coordination du MAP regroupe quatre laboratoires qui ont travaillent de façon interdisciplinaire:

 

  Le MAP Modèles et simulations pour l’architecture et le patrimoine UMR
     3495 - CNRS / Ministère de la Culture et de la Communication;

  Le CEREGE Centre Européen de Recherche et d’Enseignement des
     Géosciences de l’Environnement - UMR 7330 CNRS / Aix-Marseille III /
     IRD / Collège de France;

  Le CIHAM Centre Inter-universitaire d’Histoire et d’Archéologie
     Médiévales UMR 5648 - CNRS / Univ. Lyon II / Univ. d’Avignon / ENS
     Lyon / EHESS;

  Le LA3M Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en
     Méditerranée UMR 7298 - CNRS / Maison Méditerranéenne des Sciences
     de l’Homme.

 

  Le site PAVAGE - ici -

 

  Vidéo 3D : le pont tel qu'il était lors de sa construction - ici -

 

  Ponts routiers remarquables dans le Vaucluse - ici -

 

 

 

  

  04.02 - 15h00 - Apt

  Exposition - Musée de l'Aventure Industrielle

  Argiles de la vallée d'Apt et leur valorisation par l'homme

Argiles de la vallée d'Apt et leur valorisation par l'homme - Musée de l'Aventure Industrielle, Apt, février à avril 2017  

De février à avril 2017, le Musée d’Apt invite le Conservatoire des Métiers du Patrimoine de Provence Alpes du Sud – COMPPAS pour un cycle de 3 expositions sur la transformation des ressources minérales naturelles du Luberon par l’homme.

 

Autour des nombreuses ressources naturelles et minérales, exploitées traditionnellement sur les territoires, ce collectif d’associations œuvre à la valorisation des savoir-faire anciens et contemporains.

 

Le 1er rendez-vous est fixé samedi 4 février à 15h00 au musée d’Apt, pour le vernissage de la 1ère des 3 expositions, consacrée aux argiles du pays d’Apt.

 

  BRGM : Les argiles industrielles du Vaucluse - ici -

 

 

 

  

  COMPPAS

  Conservatoire des Métiers du Patrimoine de Provence Alpes du Sud

 

Usine Bonnet

La Basse Usine

84400 Rustrel

Tél. : 09 67 38 67 74

Tél. : 06 12 20 01 75

Courriel : david.challier@comppas.fr

 

  Site du COMPPAS - ici -

 

 

 

  

  03.02 - 18h00 - Apt

  Conférence-débat - Salle de l'Office de Tourisme

  Installation nucléaire du plateau d'Albion

Installation nucléaire du plateau d'Albion, conférence-débat animée par Marion Fontaine - Salle de l'office de Tourisme d'Apt, 03/02/2017  

Conférence-débat animée par Marion Fontaine, agrégée d'histoire, maître de conférences à l’Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse où elle est chercheuse dans l'équipe HEMOC (Histoire de l'Europe Moderne et Contemporaine). Elle intervient aussi à l’Université Populaire d'Avignon depuis 2012.

 

En juillet 2013 le poste de conduite n°1 (LSBB) et l'antenne de RustreL ainsi que le silo de lancement 1.2 (SIRENE) de Lagarde d'Apt ont été labellisés au patrimoine du XXe siècle. Les recherches historiques et la constitution d'un centre virtuel de connaissances en sont à leurs débuts,

 

Depuis 2012 Marion Fontaine dirige les recherches sur le quotidien des militaires du Plateau d'Albion en lien avec les transformations de la ville d'Apt à partir des années 1970.

 

Parmi les promeneurs qui arpentent aujourd'hui les chemins du PNR du Luberon, notamment autour d'Apt, rares sont ceux qui s'aperçoivent ou se souviennent que la région a été, pendant toute une partie du XXe siècle, le lieu d'installation de... l'arme nucléaire et l'un des théâtres de la Guerre froide.

 

La décision d'implantation de missiles sur le plateau d'Albion, non loin d'Apt, est prise en effet en 1965 dans le cadre de la politique de dissuasion voulue par la France gaullienne. Du début des années 1970 aux années 1990, il s'agit du seul site terrestre de la dissuasion nucléaire française.

 

Mais, après 1989, les changements géopolitiques et stratégiques rendent son intérêt moins évident En 1996, la fermeture du site du plateau d'Albion est décidée et les installations sont démantelées. L'enjeu de cette présentation sera de revenir sur les différents éléments de cette histoire, et de voir comment celle-ci a, à la fois marqué le Pays d'Apt et croisé en même temps de grandes questions de l'histoire nationale et internationale (la politique gaullienne, les mouvements anti-nucléaires, la Guerre froide, etc.).

 

  La france et le désarmement - ici -

 

  Drac Paca : Anciennes installations de dissuasion nucléaire d’Albion - ici -

 

  ina : La fin des missiles nucléaires du plateau d'Albion - ici -

 

  Historique du système nucléaire à Saint Christol d'Albion - ici -

 

 

 

  

  30.01 - Lettre d'information n° 35 de la Drac Paca

Lettre d'information n° 34 de la Drac Paca  

Sommaire :

  Archéologie d'une île monastique : Saint-Honorat de Lérins [Cannes,
     Alpes-Maritimes)

  Châteauvert : Un Jardin de sculptures et un Centre d'Art

  Entretien avec Hubert Garnier

  L'atelier de la lumière des Alpes

 

  Accès à la publication - ici -

 

 

 

  

  Archéologie d’une île monastique :

  Saint-Honorat de Lérins (Cannes, Alpes-Maritimes)

 

Dossier de Yann Codou, avec la collaboration de Germain Butaud, Maîtres de conférences Université Côte d’Azur, Laboratoire CEPAM (Cultures et environnements. Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge), UMR 7264.

 

Dans les recherches consacrées aux édifices de Lérins, l’ensemble abbatial avait jusqu’à présent été dédaigné. En réalité, les archéologues se sont surtout préoccupés de retrouver des traces de l’occupation de l’île dans l’Antiquité tardive, négligeant de ce fait les édifices attribuables à la période romane.

 

Les historiens et architectes du XIXe siècle avaient heureusement fait de ces lieux des descriptions détaillées, avant qu’ils ne soient transformés au moment de la réinstallation des moines sur l’île (seconde moitié du XIXe siècle). Pour l’espace abbatial, nous appréhendons deux grands chantiers entre le XIe et le XIIIe siècle puis l’essentiel de son architecture est fixé durablement et ne connaîtra plus de transformation majeure avant le XIXe siècle.

 

  Accès à la publication - ici -

CEPAM, UMR 6130, Université de Nice - Sophia Antipolis / CNR - Lérins, une île monastique dans l'Occident médiéval, Nice, juin 2009

  Accès à la publication - ici -

 

 

 

  

  Empreintes romanes en Pays d'Apt Luberon

  Collection Patrimoine du Pays d'Apt Luberon, n° 1

 

Empreintes romanes en Pays d'Apt Luberon, collection Patrimoine du Pays d'Apt Luberon, n° 1, éditée par la communauté de communes Pays d'Apt Luberon, 2017

Le triplet de lancettes du mur du chevet de l'abbaye Saint-Hilaire, Ménerbes - ici -

 

 

La Communauté de communes lance une nouvelle collection d’ouvrages thématiques sur le patrimoine architectural, historique et naturel du Pays d’Apt Luberon. Notre territoire s’inscrit dans une histoire longue et particulièrement riche – depuis les premiers peuplements préhistoriques jusqu’à l’histoire industrielle, singulière, récente – que nous avons le désir de vous faire découvrir.

 

Cette collection, intitulée "Patrimoine du Pays d’Apt Luberon", présentera les connaissances essentielles d’un thème propice à la découverte de notre territoire. Chaque ouvrage, rédigé par un spécialiste, sera riche en iconographie et pourra vous servir de vade-mecum lors de vos balades. Il comprendra une carte, des informations historiques, une lecture de l’architecture locale, un carnet d’adresses...

 

Le premier livret de la collection, "Empreintes romanes", qui sort ce mois-ci replace le Pays d’Apt Luberon au cœur du Moyen-Âge, période qui a grandement façonné nos villages et nos paysages actuels. Il est rédigé et illustré par M. Yann Codou, Maître de conférences à l’Université de Nice, mais également élu de la commune d’Auribeau.

 

  Téléchargez - ici -

 

 

 

  

  28.01 - L'Isle-sur-la-Sorgue

  Collégiale Notre-Dame-des Anges

  Réception de la 5e tranche de travaux de restauration (2014/2016)

 

L'Isle-sur-la-Sorgue, collégiale Notre-Dame-des-Anges, réception de la 5e tranche de travaux de restauration (2014/2016), 28/01/2017

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

L'Isle-sur-la-Sorgue, collégiale Notre-Dame-des-Anges, campagnes de restauration

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

L'Isle-sur-la-Sorgue, collégiale Notre-Dame-des-Anges, 5e tranche de travaux de restauration (2014/2016)

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

 

Après plus de vingt ans de travaux, la restauration extérieure de la collégiale Notre-Dame des Anges à L’Isle-sur-la-Sorgue sera bientôt achevée. Cet édifice fondé en 1212 et entièrement reconstruit entre le xve et le xviie siècle n’avait jamais fait l’objet de travaux de cette ampleur.

 

La restauration a débuté en 1994 par la façade occidentale et s’est poursuivie à partir de 2004 avec la toiture et les murs gouttereaux de la nef. Puis, ce sont les façades sud et nord, les toitures des bas-côtés et les contreforts qui ont été repris entre 2006 et 2010.

 

Débutée en avril 2014, cette 5e tranche de travaux avait pour objet la rénovation de son clocher et de son chevet. Ces travaux initiés par la Ville de L’Isle-sur-la-Sorgue ont démarré en avril 2014. Après une période de vingt-sept mois, ces ouvrages ont retrouvé toute leur splendeur.

 

Financée par l’État (DRAC-PACA) et la Ville, l’opération était pilotée sur le terrain par les directions du Patrimoine et de l’Aménagement de L’Isle-sur-la-Sorgue.

 

Les travaux étaient placés sous la responsabilité de Didier Repellin, Architecte en Chef des Monuments Historiques, secondé par Ludovic Jal-Billet, architecte du Patrimoine.

 

Si l’essentiel de l’intervention résidait dans une reprise des parements rongés par l’érosion, la part belle était faite à un travail de restauration des dispositifs d’origine et de restitution des décors car l’enjeu est aussi de rendre à ce clocher et à ce chevet leur cohérence et leur expression.

 

  Présentation de la collégiale Notre-Dame des Anges - ici -

 

 

 

  

  07.01 - 10h30 -  des Rois Mages - Ménerbes

 

2017 - Eglise paroissiale de Ménerbes, concert de Noël

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

 

 

  

  06.01 - Roger, une vie de berger entre Durance et Luberon

 

Roger, une vie de berger entre Durance et Luberon - Arnoult Seveau, 2016   Roger, une vie de berger entre Durance et Luberon - Arnoult Seveau, 2016

Pour agrandir le document, cliquez - ici -

 

 

Roger Jouve est né à Cavaillon en 1936. Il a passé sa vie à garder ses brebis entre la ferme des Mayorques, au cœur du Petit Luberon, et son mas de la Roquette adossé à la colline qui domine le lit majeur de la Durance.

 

Témoin privilégié de l’évolution du monde paysan et de l’environnement de ce terroir fragile, il a œuvré concrètement pour la préservation et la valorisation du patrimoine naturel du Luberon en travaillant sur les collines et dans les champs.

 

Sa passion pour le pastoralisme et la protection de la nature, il l'a partagée pendant de nombreuses années avec générosité avec les gestionnaires publics, dont le Parc naturel régional du Luberon, en les aidant à mener à bien leurs missions.

 

Ses mémoires, recueillies par Arnoult Seveau (habitant du Luberon et ami de Roger Jouve, régisseur de l’émission "Rendez-vous en terre inconnue" et membre du GREC Luberon), constituent un livre ouvert sur le Luberon.

 

 

 Avant-propos

 

J'ai rencontré Roger Jouve en 2006. Il m’a tout de suite plu. Il y a dans ce petit bonhomme à l’allure rustique, du farfadet, du lutin, mais aussi de l’Apache, du Sioux.

 

Pendant près de dix ans, nous avons partagé à travers les activités du G.R.E.C. (Groupe de Recherche et d’Étude des Cavités du Luberon), une journée hebdomadaire d’exploration dans les vallons du Petit Luberon à la recherche de grottes et de cavités méconnues.

 

Souvent, lors de nos sorties, je notais sur un petit carnet les histoires, les évènements arrivés dans tel ou tel vallon qu’il me racontait.

 

Roger a passé huit décennies à parcourir le Petit Luberon et les iscles de la Durance. La netteté de ses souvenirs et sa façon malicieuse de les évoquer ont fait germer l’idée qu’il fallait sauvegarder ce témoignage, ô combien unique.

 

Pour lire la suite, cliquez - ici -

 

    Prix public : 18€

    Edité à compte d’auteur, 206 pages

    Pour commander :

      •    par courriel : arnoult.seveau@outlook.fr

      •    par téléphone : 04 90 09 16 32

      •    courrier postal : 10, rue du Poste - 84120 Mirabeau

      •    à la maison du Parc du Luberon - 84400 Apt

 

  Site du CERPAM - ici -

 

  Pastoralisme en Luberon - ici -

 

  Pastoralisme et gestion des espaces naturels en Provence - ici -

 

  Pastoralisme et contractualisation agri-environnementale - ici -

 

Roger Jouve, grotte Saint-Castor, Ménerbes, 05/01/2013

Roger Jouve (à droite), grotte Saint-Castor, Ménerbes, 05/01/2013.

 

 

 

  

  Une manufacture lainière en Provence

Une manufacture lainière en Provence - Pierre Brun, éditions Équinox, juin 2008  

  Une manufacture lainière en Provence - ici -

 

 

 

  

  Placettes d'alimentation pour nécrophages

Placettes d'alimentation pour nécrophages  

Outre son activité de berger, Roger Jouve, à titre bénévole,  aura été un pionnnier, en fournissant aux rapaces nécrophages qui fréqentent la région du parc du Luberon, un complément de nourriture, notamment en hiver, afin d’assurer leur survie.

 

En effet, les ressources alimentaires sont un facteur déterminant pour leur succès de reproduction. De nos jours, des organismes associatifs, relayés par les services de l’État (Parcs nationaux, ONCFS...), pratiquent, là où les ressources alimentaires sont insuffisantes, le nourrissage artificiel des grands rapaces:

 

   aigle de Bonelli : "Aquila fasciata", appartenant à la famille des accipitridés,
     envergure est généralement comprise entre 1,5 et 1,70 m. L'Aigle de
     Bonelli compte parmi les rapaces protégés par la loi du 10 juillet 1976 et
     figure même (en France) dans la liste des espèces reconnues comme
     étant "en danger". Fiche d'identification - ici -

 

   aigle royal : "Aquila chrysaetos", appartenant à la famille des accipitridés,
     envergure est généralement comprise entre 1,8 et 2,34 m. Fiche
     d'identification - ici -

 

   circaète Jean-le-Blanc : "Circaetus gallicus", appartenant à la famille des
     accipitridés, envergure est généralement comprise entre 1,66 et 1,88 m.
     Fiche d'identification - ici -

 

   vautour percnoptère : "Neophron percnopterus ", appartenant à la
     famille des accipitridés, envergure est généralement comprise entre 1,46
     et 1,75 m. Fiche d'identification - ici -

 

 

 

  

  Placette d’alimentation de Saumane-de-Vaucluse

 

Le CEN-PACA a créé en 2004 une nouvelle placette d’alimentation sur la commune de Saumane-de-Vaucluse, dans les Monts de Vaucluse. L’espèce n’y a plus été vue nicher depuis le milieu des années 1990. L’objectif de cette aire de nourrissage est de favoriser le retour d’un couple nicheur, en collaboration avec la commune de Saumane-de-Vaucluse, propriétaire du site, et l'Office National des Forêts, co-gestionnaire de la forêt communale.

 

L’association assure la complète gestion de la placette : entretien, apport de nourriture grâce à son réseau de bénévoles, suivi direct ou par photographie automatisée de sa fréquentation et utilisation par les oiseaux nécrophages.

 

La placette, bénéficiant d'une autorisation préfectorale, est alimentée grâce aux établissements bouchers Bigard du Pontet, qui mettent à disposition des déchets de découpe, en accord avec les exigences sanitaires de la Direction des Services Vétérinaires.

 

 ► Placettes d'alimentation pour nécrophages - ici -

 

 

 

Voeux 2017 de Pierre Quertinmont, photographe et créateur numérique du Digital Art

Pour agrandir le document, cliquer - ici -

Pierre Quertinmont, photographe, créateur numérique du Digital Art - ici -

 

 

 

  

  Rappel des manifestations par années

 

 ► 2016 - ici -

 

 ► 2015 - ici -

 

 ► 2014 - ici -

 

 ► 2013 - ici -

 

 ► 2012 - ici -

 

 ► 2011 - ici -

 

 ► 2010 - ici -

 

 ► 2009 - ici -

 

 ► 2008 - ici -

 

 

Armoiries du Comtat Venaissin Coat of arms of the Carmelite order

 

 

Tourisme en Vaucluse Provence - ADDRT 84 Vaucluse en Provence - ADDRT 84
 

 

 

 

Saint-Hilaire
Sceau de Saint-Hilaire