Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon

 

 

  Désinsectisation d'Hyménoptères :

  frelons (Vespa crabro et velutina) et guêpes.

  Les bons réflexes à adopter en cas de piqûres.

 

  Rejoignez l'Association des Amis de Saint-Hilaire !  - infos -

   Afficher plein écran - infos -   Raccourci CTRL et F - infos -  Consultation PDF - infos -

 

 

 ► Version PDF - 28 pages - ici -

 

 

  

  Table des matières - ici -

 

  

  En cas d'accident, l'usage des n° 15, 17, 18 et 112

 

Accessible gratuitement partout dans l’Union européenne, le 112 a pour but d’offrir, en plus des numéros d’urgence nationaux, un numéro d’appel unique dans tous les États membres de l’UE.

 

Le 112 ne se substitue pas:

 

  au 15 (aide médicale);

  au 17 (police-secours);

  au 18 (sapeurs-pompiers);

 

numéros que l’on doit continuer à utiliser pour obtenir directement le service de secours adapté à la situation.

 

En revanche le 112 a vocation à être utilisé:

 

  pour toute urgence nécessitant une ambulance, les services d’incendie
     ou la Police lorsque vous êtes en déplacement dans un pays européen;

  par les voyageurs étrangers qui ne connaissent pas les numéros
     d’urgence en France;

  par les utilisateurs d’un portable, même bloqué.

 

Attention: en France, les opérateurs téléphoniques imposent la présence d'une carte SIM en cours de validité!

 

 

 

   

  Le 15 ou le 112

 

Dans le doute, n'hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112. 

 

Les médecins qui reçoivent les appels sont formés pour vous conseiller sur la démarche à suivre et pour décider de l'envoi éventuel d'une équipe d'urgence sur place.

 

 

 

   

  Le "18 Urgence !" sur votre PDA

 
18 Urgence Cette application gratuite à télécharger sur votre PDA a
été développée par la Fédération nationale des sapeurs- pompiers. Vous y apprendrez, entre autres, quoi faire en attendant les secours, et les gestes de base qui peuvent sauver, notamment en sachant utiliser un défibrillateur...

 

 ► Accès au site de téléchargement - ici -

 

 

 

  

  Conditions d'intervention des sapeurs-pompiers

 

Dans certains départements dont le Vaucluse, les sapeurs-pompiers peuvent intervenir chez vous afin de procéder à la destruction d'essaims de frelons ou de guêpes, mais vous devez obligatoirement appeler le 18 ou le 112.

 

 

 

  

  Sapeurs-pompiers du CSP Cavaillon

 

En août 2009, le commandant Édouard Gillet, chef de la caserne de Cavaillon, précisait que cette activité "n'a rien d'essentielle, mais qu'elle existe effectivement dans les plannings des hommes en service pendant les mois de juillet et août, où, pendant plus d'une heure, deux hommes interviennent 2 à 3 fois par jour chez des particuliers, et qu'à ce titre, chaque homme qui fait partie de notre effectif a reçu une formation qui prend en compte ce type d'intervention."

 

Depuis quelques années, le Centre Opérationnel Départemental d'Incendie et de Secours de Vaucluse (CODIS), a décidé de faire payer cette prestation des sapeurs-pompiers sur la base d'un forfait de 105 € (2015), afin d'éviter de faire concurrence à des entreprises spécialisées.

 

Néanmoins, l'intervention des sapeurs-pompiers demeure gratuite dans les lieux publics, les écoles, les parcs et les maisons de retraite.

 

Préalablement à toute intervention, le demandeur doit avoir localisé le (ou les) nid des insectes avant l'intervention des sapeurs-pompiers.

 

Enfin, les équipes du CSP n'intervenant pas sur les essaims d'abeilles, il est donc conseillé de faire appel à un apiculteur qui pourra le récupérer.

carte satellitaire

De par sa localisation et l'importance de son secteur le CSP Cavaillon, avec près de 3.500 interventions par an, est le quatrième corps du département de Vaucluse après Avignon, Carpentras et Orange.

 

Outre la ville de Cavaillon, le secteur d'intervention du CSP Cavaillon regroupe les communes de:

 

  Ménerbes;

  Oppède;

  Maubec;

  Robion;

  Les Taillades

  Cheval-Blanc;

  Mérindol;

  une partie de Coustellet;

  et la limite des Beaumettes.

 

Au total, en premier appel, c'est près de 42.000 habitants dont plus de 25.000 à Cavaillon.

 

Trois autres casernes dépendent du CSP Cavaillon:

 

  C.I. de Mérindol, qui possède des moyens de lutte contre l'incendie
     (2 CCFM), auquel s'ajoute un VSAB de par la distance qui le sépare
     de Cavaillon;

  C.I. de Cheval-Blanc, qui possède des moyens de lutte contre
     l'incendie avec 2 CCFM et 1 FPT;

  C.I. de Robion, qui possède des moyens de lutte contre l'incendie 
     avec 2 CCFM.

 

 

 

  

  Note de service permanente des CSP

   

Cette note a pour objet de donner quelques éléments d’identification des Hyménoptères et de définir une méthode d’intervention pour être le plus efficace possible et surtout en prenant en compte la sécurité du personnel.

 

 

 

  

  Reconnaissance et identification des Hyménoptères

 

Les sapeurs-pompiers sont souvent appelés pour détruire un nid de guêpes, les requérants étant peu précis dans l’appellation, une fiche d’identification des insectes est jointe à la présente note.

 

Les abeilles étant très utiles pour l’environnement, le CTA indiquera au requérant les coordonnées d’apiculteurs. En cas de confusion, sur le terrain, si une équipe de sapeurs-pompiers est confrontée à un essaim d’abeilles, il sera plus judicieux de faire comme précédemment: laisser les insectes au destin d’un apiculteur.

 

Il est à souligner qu’une information du bureau prévention accidents enquêtes de la DDSC a été transmise pour signaler l’apparition en France métropolitaine d’une nouvelle espèce de frelon dit asiatique.

 

Le frelon asiatique est apparu depuis 2004 dans le sud-est de la France. Il n’est pas spécialement agressif, et adopte à l’occasion dans sa proximité (4 – 5 m), un comportement qui peut déstabiliser les intervenants dépêchés pour la destruction du nid.

 

Des éléments d’aides à sa reconnaissance sont également donnés dans la fiche d’identification jointe. Les risques présentés par ce type de frelon sont identiques aux frelons européens comme à tous les Hyménoptères en général.

 

 

 

  

  Risques liés à la destruction des insectes

 

Lors de la destruction des nids d’Hyménoptères, les sapeurs-pompiers sont exposés, en plus des risques habituels de leurs missions, à cinq risques principaux:

Tableau_note_de_service

 

 

  

  Précautions d'emploi des produits

 

Lors de la phase préparatoire (remplissage du bocal du pulvérisateur à liquide ou à poudre), les utilisateurs devront porter un masque de protection de niveau I, complété d’une paire de gants à usage unique et d’une paire de lunettes de protection.

 

Les fiches de données de sécurité des produits sont annexées à la présente note.

 

 

 

  

  Plages horaires d'intervention

 

Les opérations présentant un caractère d’urgence (enfants à proximité, découverte du nid par des travailleurs, allergies reconnues) seront effectuées immédiatement. Dans le cas contraire, elles seront à effectuer dans les plages horaires suivantes (envoi en différé par le CTA):

 

  matin : 06h00/9h00;

  soir : à partir de 18h00  (idéale : 2 heures avant le coucher du soleil).

 

Ces plages pourront être élargies si la température extérieure est inférieure à 20° C. La destruction des nids dans ces périodes est la plus efficace, en raison de la présence de tous les insectes dans le nid (destruction massive).

 

C’est également le moment où la disponibilité du personnel sapeur-pompier est la plus importante, et la température la moins élevée.

 

 

 

  

  Les Hyménoptères

 

Les Hyménoptères sont présents dans le monde entier et constituent après les Coléoptères, l'ordre d'insectes le plus diversifié. On évalue actuellement leur nombre à plus de 120.000 espèces.

 

Ils sont tous pourvus de 2 paires d’ailes membraneuses (de taille inégale) et de pièces buccales de type broyeur-lécheur. Les Hyménoptères responsables d’accidents d’envenimation sont les Hyménoptères Aculéates.

 

Ces derniers comprennent essentiellement les:

 

  les Apidés (abeilles, bourdons);

  les Vespidés (guêpes, frelons, faux-frelons);

  les Formicidés (fourmis).

 

 

 

  

  Hyménoptères à risque

 

  

  Les frelons

Frelon européen Vespa cabro

 

  Vespa crabro de nos régions, est une guêpe sociale qui fait partie de
     l’ordre des Hyménoptères dits sociaux, dont la majorité des 22 espèces
     est originaire d'Asie. Ils mènent une vie sociale, comme les abeilles et les
     guêpes, au sein d'une communauté de 100 à 200 individus.

 

  Vespa velutina est un frelon invasif d’origine asiatique dont la présence
     en France a été signalée dès 2004. Le Frelon asiatique acclimaté en
     France appartient à la variété nigrithorax, il est très facile à reconnaître
     car c’est le seul frelon en Europe à posséder une livrée aussi foncée.

 

Frelon européen Vespa cabro et frelon asiatique Vespa velutina

Pour agrandir Vespa crabro, cliquez - ici -

Pour agrandir Vespa velutina, cliquez - ici -

 

 

 ► Fiche de Vespa velutina par l'INPN - ici -

 

 ► Fiche de Vespa velutina par l'INRA - ici -

 

 

 

 

Si vous êtes amenés à observer un frelon asiatique ou son nid, vous pouvez en informer l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) en vous rendant sur leur site.

 

La collecte de ces informations est utile pour suivre l'expansion de cet envahisseur et prendre toutes les mesures de lutte nécessaires à la sauvegarde des abeilles, dont il est un prédateur redoutable.

 

  Fiche de signalement d'individus ou de nids - ici -

 

 

 

  

  Les guêpes

Guêpe

 

Dans le langage commun, une "guêpe" désigne habituellement une Guêpe commune (Vespula vulgaris) ou une guêpe germanique (Vespula germanica). Comme les frelons, ce sont des insectes de l'ordre des Hyménoptères qui, suivant l'espèce, sont solitaires ou sociales.

 

Seule la femelle porte un dard.

 

 ► INRA: Les nids de guêpes solitaires et sociales - ici -

 

 ► INRA: Guêpe germanique - ici -

 

 

Depuis 2014, G&F (Guêpes & Frelons) invite les internautes à procéder au recensement et à la cartographie des guêpes sociales en France pour une meilleure connaissance des écosystèmes.

 

 ► Téléchargez la Fiche de collecte - ici -

 

 

 

  

  Les abeilles

Abeille
Danger Les abeilles ne sont pas concernées par les opérations de désinsectisation, car il est INTERDIT de les tuer.
 

Les abeilles, sont distinctes des guêpes et des bourdons. Elles sont rangées en différents groupes selon leur mode de vie: les abeilles domestiques ou bien sauvages, solitaires ou bien sociales...

 

Un monde sans abeilles? N’y pensons pas! Bien sûr, les produits de la ruche, miel, pollen, cire, nous manqueraient. Mais surtout, ces super-pollinisateurs sont indispensables à l’agriculture.

 

Si on parle de tonnage, 35 % de ce que nous mangeons dépendent directement de leur travail silencieux. Si on parle de diversité, c’est 84 % des espèces cultivées en Europe et plus de 80 % des espèces sauvages qui ont besoin de leurs pattes et de leur toison pour s’échanger du pollen et se reproduire.

 

Alors, seriez-vous prêt à vous passer de la plupart des fruits et légumes?

INRA - Les chercheurs volent au secours des abeilles

 ► Les chercheurs volent au secours des abeilles - ici -

 

 

 

  

  Les bourdons

 

 

 

 

Dans le langage commun, un "bourdon" désigne habituellement des espèces du genre Bourdon terrestre (Bombus terrestris), insectes sociaux.

 

Comme chez la guêpe, seule la femelle pique.

 

Les bourdons sont de grands pollinisateurs, c'est pourquoi ils sont très largement utilisés pour la pollinisation des cultures en plein air comme des cultures sous abri plastique ou filet: fraise, cerise, myrtille, framboise, abricot, pomme, poire, kiwi, etc.

 

À ce titre, ils font l'objet d'un commerce national et international.

 

 ► Ruche de bourdons commercialisée par Koppert - ici -

 

 

 

  

  Hyménoptères sans risque

 

  

  Les faux frelons

Faux-frelon Milesia crabroniformis

 

 

Le faux frelon (Milesia crabroniformis) ressemble, par ses couleurs, son vol bruyant et sa taille, au frelon européen Vespa crabro.

 

Il ne présente aucun danger puisqu'il est dépourvu de dard.

 

 ► INRA: Les Diptères Syrphidés, peuple de tous les espaces - ici -

 

 

 

  

  L'appareil venimeux

 

Chez l’abeille, l’aiguillon de l’appareil venimeux est barbelé, empêchant toute rétraction lorsqu’elle pique; l’insecte ne s’envole qu’au prix d’une déchirure de l’abdomen qui entraîne sa mort.

Dards: guêpe (à gauche) abeille (à droite)

En revanche, la guêpe, dont l’aiguillon est souple et beaucoup plus lisse, peut se retirer classiquement sans difficulté et même renouveler sa piqûre, mais alors les quantités de venin injectées diminueront avec le nombre de piqûre, car il faut un peu de temps pour reconstituer le stock.

 

Les frelons ont un aiguillon mesurant 5 à 6 mm de longueur, permettant des piqûres intravasculaires. Sa piqûre s'avère être plus douloureuse que celle des abeilles et des guêpes du fait d'un taux plus important d'acétylcholine.

 

En France, on rapporte 10 à 20 décès par an.

 

 

 

  

  Les bons réflexes en cas de piqûres

 

  

  Piqûres simples ou multiples

 

Il faut distinguer nettement :

 

  les piqûres simples;

  les piqûres multiples;

  et l’allergie aux piqûres.

 

La réaction locale normale ou physiologique à une piqûre d’Hyménoptère consiste en une douleur aiguë, pénétrante ou à type de brûlure avec une papule d’environ 2 cm, un œdème discret légèrement induré et un érythème autour. Cette réaction ne progresse pas au-delà du siège de la piqûre. L’évolution est bénigne (disparition en 2 à 3 heures).

 

Chez les enfants, il se forme parfois de petites ampoules remplies d'un liquide jaunâtre.

Piqûre de frelon - réaction cutanée

Les venins d’Hyménoptères peuvent provoquer des réactions toxiques dues aux composants des venins et des réactions allergiques dues à une sensibilisation antérieure aux antigènes de ces venins.

 

C’est ainsi que les piqûres multiples simultanées peuvent induire un syndrome toxique mortel en raison de l’effet cumulé des toxines.

 

Les réactions allergiques ne dépendent pas de la dose de toxine reçue et une seule piqûre peut être fatale.

 

Enfin, l’enfant et la personne âgée sont plus sensibles aux piqûres d’Hyménoptères, de même que les personnes ayant une cardiopathie coronarienne.

 

 

 

  

  Traitement : il doit être immédiat

 

L'abeille peut laisser dans la peau une partie de son dard, il faut donc le retirer avec précaution en faisant glisser la lame d'un couteau ou d'un autre objet tranchant, comme indiqué sur le croquis ci-dessous, en évitant d'écraser la poche à venin si elle y est encore accrochée.

Faire glisser le tranchant de la lame parallèlement à la surface de la peau  
danger Ne pas utiliser de pince à épiler car elle presserait le sac à venin, et augmenterait la quantité de venin libéré dans la plaie.
 

Nettoyer la zone piquée à l'eau et au savon. Placer de la glace enveloppée dans un gant de toilette ou autre et l'appliquer sur la piqûre pendant 10 minutes.

 

Le venin étant thermolabile (propriété d'une substance à changer de propriété lorsqu'elle subit une élévation de température), on peut annihiler l'action du venin en appliquant sur la piqûre ce type d'appareil (infos).

 

Si nécessaire, un antihistaminique peut être appliqué pour aider à réduire les démangeaisons, ou bien tamponner la piqûre avec du vinaigre ou d'une crème calmante (Eurax, Quotane, Tropophane, Parfenac, Calmaderm, PO12, crème au Calendula etc.).

 

Au cours des prochains jours, surveiller la piqûre et regarder si des signes d'infection ne surviennent pas, tels que l'augmentation des rougeurs, gonflement, ou douleur.

 

 

 

  

  Piqûre aux doigts

 

Il faut enlever ses bagues avant l'apparition de l'œdème.

 

 

 

  

  Piqûres multiples

 

En cas de piqûres multiples, il existe un risque de réaction toxique vitale, d’où le transport d’urgence du patient en milieu hospitalier où il recevra un traitement spécifique: corticoïde, antihistaminique et antibiotique à large spectre.

 

 

 

  

  Piqûre dans la gorge ou à la langue

 

En cas de piqûre intrabuccale, une consultation médicale est nécessaire du fait du risque de développement d’une réaction locale à type d’œdème laryngé; s’il survient, corticothérapie intraveineuse et éventuellement intubation endo-trachéale d’urgence, voire trachéotomie.

 

  Appeler IMMÉDIATEMENT le service d'aide médicale d'urgence (SAMU)
      en composant le 15 ou le 112 (numéro d'urgence européen).

 

  Placer IMPÉRATIVEMENT la personne :

        allongée sur le dos;

        jambes surélevées.

 

 

 

  

  En cas de réaction urticarienne

 

En cas de réaction urticarienne qui s'étend :

 

  se rendre sans tarder chez un médecin ou à l'hôpital.

 

En attendant :

 

  absorber le plus rapidement possible un comprimé d'antihistaminique (du
     genre Xyzall ou Clarityne, Aerius, Kestin…) et un corticoïde oral d'action
     rapide (Solupred 20mg ou Célestène 2mg, selon le poids: 2 à 4
     comprimés).

 

 

 

  

  Œdème de Quincke

 

10 à 30 minutes après la piqûre il peut apparaître de façon séparée ou associée, une urticaire généralisée, un malaise, un œdème de Quincke (gonflement de certaines parties du corps, notamment du visage), une gêne respiratoire, voire un choc anaphylactique (la manifestation la plus grave d'une allergie) qui se caractérise par:

 

  une sensation de malaise;

  des démangeaisons;

  des frissons;

  des sueurs;

  une pâleur puis une rougeur du visage;

  une chute de pression artérielle;

  parfois des vomissements;

  parfois une crise d'asthme.

 

  Appeler IMMÉDIATEMENT le service d'aide médicale d'urgence (SAMU)
      en composant le 15 ou le 112 (numéro d'urgence européen).

 

  Placer IMPÉRATIVEMENT la personne :

     •   allongée sur le dos;

     •   jambes surélevées.

 

En attendant :

 

  absorber le plus rapidement possible un comprimé d'antihistaminique
     (du genre Xyzall ou Clarityne, Aerius, Kestin…) et un corticoïde oral
     d'action rapide (Solupred 20mg ou Célestène 2mg, selon le poids: 2 à 4
     comprimés).

 

L'inhalation d'une bouffée d'un spray d'adrénaline (Dyspnée-Inhal) s'impose en cas de gêne respiratoire.

Piqûre de frelon - œdème

 

  

  Traitements prophylactiques

 

À titre prophylactique, des personnes victimes d’une réaction allergique, après piqûre d’Hyménoptère, doivent se munir d’une trousse d’urgence comprenant un antihistaminique, un corticoïde per os, d'adrénaline auto-injectable (Anakit®, Anapen®).

 

 

 

  

  Intervention du CSP Cavaillon à Saint-Hilaire

 

Intervention le 16 août 2010, en bordure du chemin communal desservant l'abbaye, d'une équipe de sapeurs-pompiers du CSP de Cavaillon, composée de Marc Pontiroli et de Florient Reynier, afin d'éliminer un essaim de frelons:

Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 1

Les pompiers sont équipés d'une combinaison qui empêche toutes piqûres, mais qui en contrepartie tient horriblement chaud, et avec laquelle il peut être difficile de se mouvoir.

 

L'insecticide à base de pyréthrinoïdes de synthèse(1) et de synergisants(2) est mis en œuvre suivant deux techniques:

 

 la vaporisation menée en continu;

 le poudrage.

 

(1) Pyréthrinoïdes: produits chimiques dont la structure générale est similaire aux pyréthrines, composés naturels présents dans les fleurs de pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium) ou des chrysanthèmes de Perse.

 

(2) Synergisants: adjuvants qui produisent des actions additives et, par conséquent, renforcent les effets des pyréthrinoïdes.

 

Dans le cas d'un poudrage de l'essaim, et si cela est possible, il faut le détruire au bout de quelques jours, ceci afin d'éviter que des oiseaux ne se nourrissent des larves qui y sont restées, et une contamination en cascade de plusieurs espèces animales, le long d’une chaîne trophique (alimentaire) dont ne connaît pas la longueur.

Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 2  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 3  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 4  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 5  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 6  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 7  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - mise en place - 8  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - intervention - 1  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - intervention - 2  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - intervention - 3  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - intervention - 4  Centre de Secours Principal (CSP) de Cavaillon - destruction d'un essaim de frelons - intervention - 5  

 

 

  

  Guêpier d'Europe

 

Pour terminer sur une note moins stressante, vous aurez peut-être l'occasion, dès le printemps, d'observer aux abords de l'abbaye Saint-Hilaire et dans le vallon de la Valmasque, le vol de nombreux Guêpiers d'Europe (Merops apiaster European Bee-eater):

Guêpier d'Europe

Ces oiseaux de la taille d'un merle, possèdent comme vous pouvez en juger, des couleurs extraordinaires: calotte brune; bavette jaune barrée d'un trait noir; bleu vert à bleu turquoise; dos brun-marron à jaune paille; ailes bleu vert à bleu turquoise; dos brun-marron à jaune paille; bec noir légèrement arqué.

Guêpiers d'Europe nichant dans une falaise

Leur chant très caractéristique est constitué de sifflements roulés et rauques.

 

 ► Pour en savoir plus - ici -

 

 ► L'observatoire des Guêpiers d'Europe à Maubec - ici -

 

 

Tourisme en Vaucluse Provence - ADDRT 84 Vaucluse en Provence - ADDRT 84

 

 

Armoiries du Comtat Venaissin